Changement de prénom : témoignage

Hajar_Diary ⋅ 9 déc. 2017

Témoignage 1 : As salam walaykoum mes soeurs ! Voilà je m'appelle AMINA, mais mon véritable prénom est Eugénie. J'ai choisi de le changer car mon passé me déçoit énormément (stagfiroullah). J'ai décidé d'écrire ce témoignage car je ressentais le besoin de raconter ma conversion à l'islam (hamdoullah). Je trouve mon histoire émouvante ⤵

Répondre
6
Hajar_Diary ⋅ 9 déc. 2017
comme celle de toutes mes soeurs et mes frères convertis. J'ai le coeur serré rien que d'écrire ce témoignage : cela fait seulement 4 mois que je me consacre à cent pour cent à l'Islam, plus je m'y intéresse plus j'ai soif d'apprendre et de comprendre. J'ai des sensations intenses que je n'ai jamais éprouvés auparavant : pendant les priéres, les récitations du coran, les sourates, toute la beauté de l'islam s'offre à moi. Je suis partagée entre plusieurs émotions, de sentir la liberté dans mon esprit, le soulagement de connaitre enfin la vérité, le bouleversement de mon changement, l 'ignorance des gens me dérange, les corrompus et les égarés me gênent, cependant l'ensemble de la religion me rend plus forte et j 'ai découvert ce que c'est d'avoir la foi.

Répondre

Hajar_Diary ⋅ 9 déc. 2017
C 'est tellement logique. A présent je sais ou je vais et je suis prête a affronter toutes les éventuelles épreuves. Subanah Allah. Mes raisons d'avoir embrassé l'islam sont les suivantes : depuis mon plus jeune âge j'ai toujours eu cette envie de commprendre la vie, je posais des questions à mon entourage, je sentais alors qu'ils ne pouvaient pas me répondre concrétement donc qu'ils étaient dans l'ignorance. Je ne comprenais pas non plus pourquoi ils n'avaient pas envie de connaitre la vérité, je me suis toujours sentis différente des autres. Plus tard je lisais des livres de philosophie (le monde des soufis) pour comprendre. Je trouvais les récits contradictoires. J'analysais tout, j'avais un mal-être en moi, je trouvais que la vie n'était pas objective, que la vie ne pouvait pas laisser des gens souffrir autant sur le plan physique et moral. Je souffrais, je ne connaissais pas les raisons de ce mal-être. Inconsciemment j'ai toujours eu une légère attirance par rapport au mode de vie islamique.

Répondre

Hajar_Diary ⋅ 9 déc. 2017
Hélas mes parents étant totalement athés et ayant des préjugés, j'avais comme une barriére et donc certains freins. Depuis la rupture partielle avec mon pére, j'ai pu avoir plus d'indépendance, ce qui m'a permis de susciter plus d'intérêts à mes penchants islamiques. A présent je peut dire que je suis heureuse. Maintenant j'ai confiance en moi. Je remercies tous les jours Dieu de m 'avoir guidée sur le droit chemin. Mes objectifs actuels sont de renouer les liens avec mon pére et d'avoir plus de complicité avec ma mére (hamdoullah ).

Répondre

marjobebe2 ⋅ 9 déc. 2017
Je tien a te dire psertek pour ta convertion Amina Je suis également convertie aussi et les debut on ete tres dur Allah ta guider que tes parentss soient athes (mon pere est batise et éduquer mais n'y crois pas ma mere est catholique et pratique a sa manière elle ceois en dieu) ne change pas que se sont tes parents et que le respect en vers eux tu dois avoir ca c'est sur mais faut pas que ca te bloque dans la pratique Qu'Allah te facilite ton retours vers tes parents

Répondre

Hajar_Diary ⋅ 9 déc. 2017
Amine pour la soeur si vous aussi vous avez envie de raconter votre expérience il n'y a pas de soucis qu'Allah guide tes parents sur sa voie

Répondre

Répondre